Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 14:45

Pour évoquer, affirmer et confirmer sa position anticorrida, l'auteure, praticienne de la psychologie analytique (Jung), a choisi de retracer un parcours qui la conduit de son Anjou natale aux festivités d'Arles et au choc premier ressenti à la vue d'une corrida. Rien ne la prédestinait à devenir un jour conseillère municipale dans une ville à vocation taurine (Dax) et à s'opposer à ce jeu barbare, et pourtant, cette volonté allait déclencher un sacré remue-ménage, du jamais vu en ce fief garant d'une tradition espagnole revendiquée comme culture du sud de la France.

Dans les entrelacs de son récit, se glissent l'analyse des profils d'aficionados, le portrait de quelques toreras et toreros du passé et d'aujourd'hui, le symbolisme du sacrifice du taureau depuis les temps anciens, le rappel des jeux de Crète et de Rome, la recherche de l'impact de ce spectacle sur les enfants, la mise en évidence des influences familiales et environnementales, le scandale des écoles taurines. S'ajoutent les épisodes d'une année exceptionnelle dans l'escalade d'un mouvement contre la perpétuation d'une tradition indigne, manifestations en forme de marée montante, relayées par de courageux députés, par des personnalités du monde politique et juridique, par des philosophes, écrivains, journalistes, artistes, scientifiques, psychiatres et psychologues... Protestations soutenues par des organisations structurées, fermement décidées à obtenir l'abolition de la corrida. Ce dernier vestige des jeux du cirque.

Préface du professeur Hubert Montagner, Docteur ès-sciences (psychophysiologie), éthologue, ancien directeur de recherches à l'INSERN, auteur.

Postface de Michel Bon, analyste jungien, sociologue, auteur.

Pastel de couverture Thierry Hély, président de la FLAC anticorrida.

Pastel de couverture Thierry Hély, président de la FLAC anticorrida.

A l'heure où l'émission "Calejon" n'hésite pas à faire du prosélytisme envers les enfants en souhaitant le libre accès de ces derniers aux arènes sanglantes, ce livre explique les influences qu'ils subissent dès leur petite enfance afin de trouver belle, normale et jouissive la torture suivie de mort du taureau, et dénonce le scandale des écoles tauromachiques où les enfants apprennent la cruauté tout en mettant leur vie en danger. Il n'est pas digne d'un être humain d'envelopper d'oripeaux et de tradition le supplice infligé au taureau jusqu'à sa mort. Il n'est pas digne d'en faire un spectacle à la gloire de l'homme et encore moins d'influencer les enfants. Il n'est pas digne de chercher dans la lointaine préhistoire des preuves de l'existence d'un jeu de torture et de mort avec l'aurochs : nos ancêtres des cavernes, des plaines et des montagnes, chassaient pour leur survie, comme les Indiens d'Amérique poursuivaient les bisons et avant eux les "Longues cornes", déjà vers 8500 av. J.-C. Chez les aficionados, le ridicule des recherches de preuves visant à prouver l'existence d'une tradition préhistorique de la corrida, ne s'accompagne pas, malheureusement, de réflexion sur l'évolution de l'humanité.

Mais est-il vrai... que toute tradition sous prétexte qu'elle arrive enveloppée de couleurs et de lumières est quelque chose de bon, de beau et d'inoffensif ?

Alice Miller, philosophe, psychanalyste (1923-2010).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Praticienne de la psychologie analytique, auteure
  • Praticienne de la psychologie analytique, auteure
  • : Articles et présentation de mes livres (essais, théâtre, romans)
  • Contact

Recherche

Liens