Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 14:31

La psychogénéalogie a été créée dans les années 1970 par Anne Ancelin-Schützenberger, docteur en psychologie, auteure du livre célèbre : Aïe mes aïeux! . D'après ses recherches et observations, les événements, traumatismes, secrets, conflits vécus par les ascendants d'un sujet conditionneraient ses troubles psychologiques, ses maladies, et ses comportements étranges ou inexplicables.

La psychogénéalogie a ensuite été augmentée des recherches et expériences d'autres thérapeutes qui ont apporté leur contribution avec leurs propres écrits. J'en cite quelques-uns : Paola del Castillo, Salomon Sellam qui utilise le terme de psychologie transgénérationnelle, Claude Vieux, Elisabeth Horowitz, Didier Dumas, psychanalyste spécialiste de l'autisme, Serge Tisseron, psychiatre, psychanalyste, et ses secrets de famille, Maureen Boigen, Thomas Edye et ses archétypes transgénérationnels...

La psychogénéalogie qui rassemble les mots psychologie et généalogie est une plongée au cœur de l'histoire familiale d'un individu. Une exploration, une analyse des liens entre les personnages de l'arbre. Qui dit exploration dit découvertes... mais dit aussi trous noirs avec lesquels il va falloir composer.

Avec l'exploration de l'arbre nous atteignons la mémoire collective et l'inconscient collectif (les mythes et les légendes fondatrices de l'humanité). La Grand Histoire nous ouvre les bras. Des prénoms et des dates sont en lien avec des mémoires de guerres, d'épidémies, de famine, de génocides... Nous plongeons également au sein des us et coutumes de la région de naissance. L'histoire du clan s'inscrit dans l'environnement socioculturel.

En conclusion : la descente le long des racines familiales est souvent un véritable travail de fourmi, la reconstitution minutieuse et toujours émouvante d'un puzzle. Des pauses se révèlent nécessaires pour prendre le temps d'analyser. C'est une prise de conscience qui mène à la compréhension, à la libération, et pour finir à la joie d'être soi, en lien avec le clan mais débarrassé des ombres agissantes ou séparé mais libre d'être enfin soi.

Collection Chemins de l'Harmonie, Dervy.

Collection Chemins de l'Harmonie, Dervy.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Praticienne de la psychologie analytique, auteure
  • Praticienne de la psychologie analytique, auteure
  • : Articles et présentation de mes livres (essais, théâtre, romans)
  • Contact

Recherche

Liens